Le secteur du Cuir au Maroc :

Le secteur du cuir est l’un des secteurs ancestraux du Maroc. L’industrie du cuir emploie aujourd’hui environ 21 000 salariés de façon formelle et prés de 10 000 personnes de manière informelle. La production du secteur est évaluée à plus de 3 Milliards de DH, associée d’une valeur ajoutée dépassant 1 Milliard et un montant d’investissement estimé à prés de 130 Millions de Dhs. 58% de la production du secteur est destinée à l’export. La chaussure représente le produit phare avec 80% des exportations. Les cuirs et les peaux ayant subi une opération de tannage arrivent en deuxième position avec 12%, enfin, les produits de maroquinerie et de vêtements en cuir représentent 8% des exportations. Les derniers chiffres indiquent l’existence de 295 unités industrielles relevant du secteur du cuir.

Le secteur présente un certain nombre d’avantages concurrentiels : Des ressources Humaines qualifiées, la proximité géographique avec l’Europe, la croissance affichée des exportations pendant de longues périodes, les incitations publiques mises en œuvre dans le cadre des contrats de performance signés avec la Fédération Marocaine des Industries du Cuir (FEDIC), une ferme volonté, à la fois, des pouvoirs publics et des acteurs principaux du secteur de promouvoir l’investissement et d’améliorer son attractivité.

Ainsi, les conditions de globalisation des échanges impliquent, à l’instar de tous les secteurs productifs, l’accélération de la restructuration du secteur du cuir en vue d’une amélioration significative et continue de sa compétitivité structurelle.

Le secteur en Chiffre

A travers la déclinaison des contrats de performance signés en Février 2016, le secteur du cuir reprend un nouvel élan de développement notamment en chiffres d’exportation.  En effet, depuis le mois d’Août les exportations marocaines du cuir enregistre une croissance de 2.66% en comparaison avec les résultats de 2016, et ce sur la base des huit premiers mois (Janvier-Août) comme l’illustre le tableau suivant : 

 Totaux  13 708  2 786 428  13 083  2 714 288  625  4.77 %  72 140,0  2.66 %
Les Exportations Du Cuir     Janvier-Août 2017  Janvier-Août 2016    Variation Janvier Août 2016 - 2017
 POIDS VALEUR POIDS VALEUR POIDS VALEUR POIDS VALEUR
 TONNE 1000DH TONNE 1000DH TONNE % TONNE %
 Cuirs et peaux ayant subi une opération de tannage  2384  288 233  2354  277 570  30  1.274 %  10 633,0  3.84 %
 Cuirs, peaux et pelleteries bruts (Produits Bruts)  17  3347  16  282  1  6.25%  3065,0  1086.88 %
 Parties de chaussures  2193  516 014  1861  480 112  332  17.84 %  35 902,0  7.48 %
 Chaussures  8171  1 610 617  7934  1 591 563  237  2.987 %  19 054,0  1.2 %
 Sacs, Malles et ouvrages divers en cuir (Consommation)  943  368 217  918  364 761  25  2.723 %  3456,0  0.95%

Les écosystèmes cuir :

Dans le cadre du plan d’accélération industrielle lancé par Sa Majesté le Roi en 2014, Le Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique a engagé en collaboration avec la FEDIC une étude stratégique pour identifier les écosystèmes performants devant être accompagnés en vue de relever les défis du secteur.

Cette étude a donné lieu à trois écosystèmes cuir :

  • Ecosystème chaussures 
  • Ecosystème Maroquinerie et Vêtement en cuir.
  • Ecosystème Tannerie et Mégisserie

A l’issue des résultats de cette étude, la FEDIC a signé avec les pouvoirs publics des contrats de performance pour le développement de ces écosystèmes. Ces engagements ont été animés et encadréspar quatre principes fondamentaux :

  • Le focus sur les écosystèmes porteurs, à travers des programmes de développement spécifiques et différenciés ;
  • La mise en place d’une structure d’animation, à même de décliner de façon efficace et efficiente les programmes prévus ;
  • Le traitement de l'ensemble du tissu des entreprises, sans exclusion, à travers des « Chantiers Transverses » majeurs, portant, entre autres, sur le renforcement de l’environnement technique des entreprises, l’accès au foncier, l’intégration de l’informel, l’adéquation de la formation aux besoins des entreprises, la mise en place de solutions de financement adaptées ainsi que le renforcement de l’arsenal normatif ;
  • Le déblocage des aides de l’Etat en fonction de la performance réalisée par les écosystèmes, notamment la réalisation des investissements, la croissance du chiffre d’affaires à l’export et la création d’emplois.

Objectifs globaux des Ecosystèmes cuir à l’horizon 2020

  • La création de plus de 35 000 emplois stables ;
  • L’augmentation de 7,5 MMDH de chiffre d’affaires, dont 5,5 MMDH à l’export ;
  • Structuration du secteur : encourager le passage de l’informel du secteur vers le formel ;
  • Amélioration de la compétitivité des entreprises du secteur ;
  • Développement des TPME et des PME.